Millésime 2014

"Les Perrières" 1er cru de Meursault 2014

Le millésime

Tout commençait bien, le printemps était beau et sec, le débourrement avait été précoce, donnant à la végétation un peu d’avance sur le calendrier habituel, lorsqu’elle arriva, la grêle, pour la troisième année consécutive, le 28 Juin 2014. Encore une fois les villages de Volnay, Pommard, Beaune et Meursault furent les plus touchés, avec des pertes très variables selon les parcelles mais avoisinant les 50%.

Comme après chaque grêle, la vigne entra dans une dormance de récupération pour n’en sortir que deux à trois semaines plus tard, en ayant perdu une bonne partie de son avance végétative du début de saison. L’été, frais, ne sembla pas arranger cet état de fait, mais les conditions idéales de la fin août et du début de septembre permirent d’attaquer sereinement les vendanges le 12 septembre. La faible quantité de raisin sur pieds, l’absence de jours de pluie et la relative homogénéité des maturités nous permit de rentrer l’ensemble des raisins sur un peu plus d’une semaine.

La fraîcheur de l’été et la lente maturation permise par un débourrement précoce et une récolte relativement tardive par rapport à la moyenne des dernières années nous ont offert un millésime exceptionnel en blanc. Des vins tendus, complexes et intenses qui font incontestablement figurer 2014 au rang des tous meilleurs millésimes bourguignons.

Un célèbre critique nous disait avec toute sa retenue britannique, en goutant les 2014 du domaine, « Je ne sais pas si 2014 est la plus grande année de blanc que je n’ai jamais goutée mais je n’arrive pas à trouver un meilleur millésime depuis ma naissance ».

Notes de dégustation

This is unusually woody for what is typical for a de Montille wine with its menthol and toast elements that frame the slightly riper aromas of plum, dark currant, earth and violet scents. Otherwise there is a beguiling texture to the lightly stony and well-detailed flavors that possess a mouth coating finish that displays a touch of rusticity. The supporting tannins are slightly riper as there is a touch of asperity but no dryness.

Score: 88-90 Tasted: Apr 15, 2016 Drink: 2021+ Issue: 62

Allen Meadows - Burghound

 

Imprimer