Beaune 1er Cru "Les Sizies"

L'appellation                                                                                                                                                                                                                

Le Beaune Premier Cru "les Sizies" est aussi une introduction aux premiers crus. Avec notre Bourgogne rouge, il permet de découvrir le style de Montille, le cachet du Domaine, privilégiant la pureté et l'élégance.

« Sizie » vient du nom du propriétaire des lieux au XIIIème siècle, Renaud de Sessie, qui possédait d'importantes tanneries à Beaune.

Cette vigne d'1,62 hectares, plantée sur un sol assez argileux au pied du coteau, nous offre un vin de plaisir généreux, fruité, ouvert capable de livrer son potentiel dès sa première jeunesse. Il peut se déguster sans trop attendre, mais pourra néanmoins surprendre par sa capacité de garde (environ 15 ans).

 Les vins, le style

Le domaine de Montille est connu pour produire des vins d'une grande pureté aromatique, en privilégiant toujours l'équilibre et l'élégance plutôt que la puissance ou l'extraction. Les vins sont une expression classique de la Bourgogne, produit de manière la plus naturelle possible et disposant d'une capacité de garde impressionnante car nous pensons que seul le temps révèle les Grands Vins. Le style actuel du domaine reste fidèle au naturel et au classicisme reconnus dans les vins d'Hubert dont certains millésimes demandaient beaucoup de patience, mais Etienne s'attache à apporter dans les rouges plus d'ouverture dans le bouquet, et plus de soyeux et onctuosité dans les textures sans compromettre la capacité de garde des vins. Le domaine est connu avec quelques autres en Bourgogne (Arlot, DRC, Dujac, Leroy, etc..) pour vinifier de manière régulière en laissant une proportion importante de vendanges entières qui est déterminée chaque année pour chaque cuvée.

 Culture de la vigne

Le Domaine pratique la culture biologique depuis 1995. Désormais nos vins sont certifiés Ecocert . Dès 2005 la biodynamie est venue compléter ces pratiques respectueuses des sols et du vivant.

Imprimer E-mail